Abidjan - Côte d'ivoire Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire
28 - 30 Mars 2017 3 jours productifs
Conférenciers & Panels de haut niveau
Plus de 400 experts de haut niveau attendus

RENCONTRE AVEC LE CORPS DIPLOMATIQUE DANS LE CADRE DE LA PRÉPARATION DE CIEA 2017: LA PRÉSENTATION DE MME NIALE KABA

  
  
03 / 02 / 2017

 

La salle des banquets du Centre de conférences du Ministère des Affaires Étrangères a abrité ce vendredi 3 février, une rencontre d’échanges de la ministre du Plan et du Développement, Mme Nialé Kaba et du Coordinateur résident du Système des Nations Unies en CI, M.Babacar Cissé avec le corps diplomatique et les représentants des organisations internationales accréditées en Côte d’Ivoire. Selon Mme Nialé Kaba, cette rencontre visait à informer les partenaires de la Côte d’Ivoire des enjeux la deuxième édition de la Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique (CIEA) qui se tient du 28 au 30 mars à Abidjan. Elle a invité les ambassadeurs à être des relais dans leurs pays respectifs afin de faciliter la participation au plus au niveau de leurs autorités. Pour Mme Nialé Kaba cette rencontre consacrée à l’émergence se veut une instance d’échanges et de partage d’expériences pouvant hâter et consolider le développement des pays du continent. Ci-après l’intégralité de sa présentation.

EXCELLENCES MESDAMES ET MESSIEURS LES AMBASSADEURS ET CHEFS DE MISSION DIPLOMATIQUE ;
MESSIEURS LES CHEFS DE COOPERATION ;
MONSIEUR LE COORDONNATEUR RESIDENT DES NATIONS UNIES ET REPRESENTANT RESIDENT DU PNUD EN COTE D’IVOIRE ;
HONORABLES INVITES ;
MESDAMES ET MESSIEURS



Avant tout propos, permettez-moi de vous remercier pour votre présence massive et distinguée à cette rencontre d’échanges et d’informations qui marque le lancement officiel de la deuxième édition de la Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique, j’ai nommé la CIEA 2017.


Le plan de la présentation est le suivant :
Dans une première partie, nous présenterons les enjeux de la CIEA avant de rappeler les principales conclusions de l’édition de 2015.
Ensuite, nous nous focaliserons sur la CIEA 2017 à travers la présentation des objectifs, des résultats, du public cible attendu, des thèmes et du déroulement des travaux.
Enfin, nous donnerons les informations pour les inscriptions.



EXCELLENCES MESDAMES ET MESSIEURS,
1. LES ENJEUX DE LA CIEA

La Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique (CIEA) est conçue comme une plateforme d’échanges pour stimuler le débat sur les conditions de l’émergence des pays africains à la lumière des dynamiques de transformation structurelle dans les pays émergents.


Son organisation constitue une occasion pour les pays candidats à l’émergence de tirer les leçons des meilleures pratiques pour améliorer leurs politiques et stratégies opérationnelles, et pour accélérer la croissance et les transformations structurelles ainsi que le bien-être de leurs populations.


L’édition de mars 2017 est organisée conjointement par le Gouvernement de la Côte d’Ivoire et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), en collaboration avec la Banque Mondiale (BM), la Banque Africaine de Développement (BAD), l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA)…


2. RAPPEL DE LA CIEA 2015 ET PRINCIPALES RECOMMANDATIONS


La première rencontre qui a été initiée dans le but de soutenir et faciliter le développement des capacités des pays africains à mieux planifier et mettre en œuvre l’émergence, de même que mutualiser leurs expertises et documenter les bonnes pratiques en la matière, a été un franc succès.


Elle s’est tenue à Abidjan du 18 au 20 mars 2015 et a permis de débattre sur trois thèmes : (i) l’Etat développementaliste et l’émergence, (ii) les changements dans les modes de production et de consommation et (iii) l’émergence et le développement humain.



La CIEA 2015 a été sanctionnée par la « déclaration d’Abidjan sur l’Emergence de l’Afrique » qui a recommandé :
(i) la mise sur pied d’un centre de veille stratégique,
(ii) l’organisation tous les deux ans d’une Conférence sur les bonnes pratiques en matière d’émergence et,
(iii) la mise en place d’un comité de haut niveau pour assurer le suivi politique de ladite Déclaration et la création d’un Secrétariat Exécutif Régional.


Deux ans après cette première édition, et en vue de s’assurer que les pays ayant formulé des plans d’émergence se sont engagés dans la bonne direction, l’Afrique se donne à nouveau Rendez-Vous à Abidjan, afin d’apprécier si les politiques amorcées commencent à produire des effets.



3. LES OBJECTIFS POURSUIVIS
La deuxième édition de la Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique (CIEA 2017) vise à :
Approfondir le débat sur la problématique de la mise en œuvre des plans d’émergence des pays africains à la lumière des expériences menées en Afrique et ailleurs dans le monde.



De manière spécifique, il s’agira de :
 Echanger sur les bonnes pratiques africaines en matière de mise en œuvre des plans d’émergence sous les angles institutionnel, économique et social ;
 Partager les outils et méthodes de mise en œuvre pour accélérer la transformation structurelle et l’industrialisation afin de créer des emplois pour les jeunes, et les femmes ;
 Entamer un processus d’apprentissage par les pairs à travers l’analyse de cas de pays africains engagés dans le processus d’émergence ;



 Commencer à développer un réseau d’échanges et de travail entre les structures chargées de la coordination et du suivi de la mise en œuvre des plans d’émergence ;
 Avoir une compréhension commune des indicateurs d’évaluation (tels que l’indice d’émergence développé par le Groupe Performance) de la mise en œuvre des plans d’émergence.



4. LES RESULTATS ATTENDUS
Au terme des travaux de la CIEA 2017, les principaux résultats attendus sont :
 Une meilleure connaissance des dynamiques d’émergence en cours dans certains pays africains ;
 Une meilleure compréhension des goulots d’étranglement qui freinent la mise en œuvre des plans d’émergence, y compris les aspects liés au financement (option et risque) du développement ;
 La présentation d’outils, méthodes et procédures pour moderniser les administrations publiques avec comme perspective la mise en place d’une plateforme de partage des bonnes pratiques en matière de mise en œuvre des plans d’émergence ;



 Une meilleure identification des marges de productivité et de compétitivité dans les principaux secteurs ;
 La présentation d’options pratiques pour accélérer l’industrialisation de l’Afrique et créer des emplois pour les jeunes et les femmes.



5. LE PUBLIC CIBLE
La deuxième édition de la Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique (CIEA 2017) enregistrera la participation d’environ quatre cent (400) personnalités et représentants de Gouvernements, d’Institutions Internationales de Développement, de Centres de Recherches, d’Universités, du Secteur Privé, des Organisations de la Société Civile, etc.
Elle sera rehaussée par la présence effective de Chefs d’Etat et de Gouvernement d’Afrique.
En définitive, il y aura une soixantaine de d’invités d’Afrique, d’Europe, d’Asie et d’Amérique.


6. THEMES ET DEROULEMENT DES TRAVAUX
Les principaux thèmes retenus pour cette édition portent sur :
(i) la Gouvernance des Institutions Publiques et,
(ii) la transformation structurelle, inclusive et durable.
La CIEA 2017 se déroulera sous forme de Panels de Haut niveau constitués en séances plénières avec des présentations sur les thématiques retenues, suivies de discussions.
Des sessions parallèles de haut niveau et des évènements spéciaux aborderont diverses problématiques en lien avec les thématiques centrales de l’édition.




Pour alimenter les discussions sur les meilleures pratiques africaines, des études de cas seront présentées sur les pays ci-après : Algérie, Botswana, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Ethiopie, Gabon, Guinée Equatoriale, Kenya, Maroc, Maurice, Rwanda et Sénégal.
Ces études de cas permettront d’analyser les avancées en matière de transformation structurelle, d’organisation et de fonctionnement des services publics et leurs retombées sur le développement humain.
Les contraintes rencontrées dans ce cadre seront discutées lors des sessions de groupe et confrontées aux solutions tirées des meilleures pratiques internationales.



7. INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS

EXCELLENCES MESDAMES ET MESSIEURS LES AMBASSADEURS ET CHEFS DE MISSION DIPLOMATIQUE,

Je voudrais vous inviter à servir de relais dans vos pays respectifs afin de faciliter une participation au plus haut niveau à la deuxième édition de la Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique.
Les modalités de participation à la CIEA sont toutes répertoriées sur le Site officiel de la Conférence : www.africa-emergence.com




EXCELLENCES MESDAMES ET MESSIEURS,
Sur cet appel, je voudrais vous remercier pour votre aimable attention.