Abidjan - Côte d'ivoire Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire
28 - 30 Mars 2017 3 jours productifs
Conférenciers & Panels de haut niveau
Plus de 400 experts de haut niveau attendus

CIEA 2017: NIALE KABA ET BABACAR CISSÉ VEULENT D’UN PARTENARIAT DE QUALITÉ AVEC LA PRESSE POUR LA MOBILISATION DES PARTICIPANTS

  
  
09 / 03 / 2017

 

A moins de vingt jours l’ouverture de la deuxième édition de la Conférence internationale sur l’Emergence de l’Afrique (CIEA 2017), le ministre du Plan et du Développement, Mme Nialé Kaba et le Coordonnateur résident du Système des Nations Unies en Côte d’Ivoire, M. Babacar Cissé étaient face à la presse ce jeudi 9 mars, à l’immeuble SCIAM, au Plateau. Les deux personnalités qui sont à la manœuvre pour l’organisation réussie de la CIEA 2017 ont appelé les représentants des médias a être des partenaires pour la vulgarisation et la mise en œuvre des plans d’émergence des pays africains.

Si pour les deux conférenciers, il ne fait plus de doute que les pays africains, tous engagés dans le processus d’émergence sont dotés de plans structurés, c’est dans la mise en œuvre notent-ils que subsistent des écueils. C’est pourquoi cette problématique représente pour eux l’enjeu majeur des assises qui se tiendront du 28 au 30 mars dans la capitale économique ivoirienne.

Aussi ont-ils plaidé pour que les journalistes s’inscrivent dans une logique de partenariat pour relever les défis du développement, surtout en ce qui concerne la mobilisation des acteurs et l’information des populations.


Car, a fait observer Mme Nialé Kaba, le plus souvent les populations ne sont pas informés des plans de développement et de leur mise en œuvre.
Dans cette œuvre de développement, le rôle de la presse est donc grand pour faire connaître ce qui se fait au sommet de l’Etat sur la base des besoins des populations qui constituent à ses yeux la trame des plans de développement.

Pour dissiper les doutes des journalistes et lever certaines inquiétudes sur la capacité des pays africains à atteindre l’émergence, Nialé Kaba et Babacar Cissé ont assuré que certains pays sont déjà sur cette voie et méritent que d’autres prennent exemple sur eux. D’où l’importance de la CIEA qui fait du partage d’expériences son leitmotiv.

Même s’ils ont des agendas différents pour l’atteinte de l’émergence, l’objectif qui leur reste commun est l’atteinte de cette émergence fortement tributaire, selon Babacar Cissé de l’intégration régionale.

En conclusion de leur rencontre avec la presse qui suit celles avec les diplomates et le secteur privé ivoirien, Nialé Kaba et Babacar Cissé ont invité la presse à se conformer aux procédures d’accréditation sur le site : http://africa-emergence.com/.